Envie de participer ?

Liam et Noah

Les frères PRIMARD
  • Boujour messieurs, présentez vous à nos lecteurs ? 

Liam Primard : Je m’appelle Liam Primard, j’ai 17 ans, je suis en Terminale générale au lycée Fabert et joueur au SC Moulins depuis 2017. Tout d’abord, j’ai commencé tout petit à jouer au foot avec mon père et mon frère mais j’ai seulement commencé en club à l’âge de 10 ans à l’US Châtel. J’ai réalisé mes deux années u13 à Châtel et ensuite en u15, le club a jumelé avec le SC Moulins et c’est cet événement qui m’a fait venir au club l’année suivante. Aujourd’hui, je fais partie de l’équipe u18 coachée par Guillaume Violier.

Noah Primard : Je m’appelle Noah Primard, j’ai 15 ans et je suis en classe de seconde au Lycée Fabert de Metz. Fan de sport depuis mon plus jeune âge, je m’inscrit dès mes 6 ans au tennis. Mais j’avais tout de même envie de faire un sport d’équipe, en plus du tennis que je pratique encore aujourd’hui en compétition. Alors, quelques années plus tard, j’ai décidé d’essayer le foot au club de l’US Châtel et j’ai tout de suite adoré ce sport et son esprit. Aujourd’hui je continue de prendre autant de plaisir à Moulins en tant que défenseur central pour l’équipe U17.

 

  • Parlez nous de votre début de saison, même si avec le covid ça été court ?

LP : Sur le plan collectif on était dans une superbe dynamique depuis le début de la saison. Une vraie bande de potes s’est créée avec toujours de la bonne humeur et un esprit compétitif sur le terrain. Après les nombreux très bons matchs amicaux, on était sur un sans-faute en championnat, un tour de coupe de Moselle validé et un assez bon parcours en Gambardella. Les automatismes étaient en place et tous les joueurs s’entendaient très bien en dehors comme sur le terrain. Ensuite sur le plan personnel, j’étais très déçu que la saison s’arrête si tôt car j’avais déjà inscrit 12 buts. Je me sentais très bien au poste de n°10 et j’étais donc en grande confiance sur le terrain. Comme chaque année, j’ai le sentiment d’avoir encore plus progressé et pour moi c’est très important.

NP : Malgré une nouvelle équipe à construire et donc des débuts pas simples, les entraineurs ont su trouver un équilibre permettant d’avoir de bons résultats. D’un point de vue personnel, j’ai réussi à trouver ma place au sein de cette équipe et je me sens à l’aise aujourd’hui. J’ai même eu la chance et la reconnaissance des différents entraineurs de pouvoir intégrer l’équipe U18 sur plusieurs matchs de coupe.

 

  • Parle nous de ton frère ?

LP : Sur le plan footballistique, Noah est pour moi un vrai patron de sa défense. Avec sa grande taille et son aisance technique, il relance toujours propre et sait intervenir dans les airs ou en taclant. Actuellement il joue en défense centrale mais c’est un joueur très polyvalent qui peut jouer presque à tous les postes. De plus, il sait s’imposer oralement sur le terrain et n’hésite pas à encourager ses coéquipiers régulièrement. Parfois il râle un peu mais on est tous comme ça dans la famille : on déteste perdre ! Je dirais que son seul point faible est qu’il aime peut-être un peu trop percer dans l’axe, mais bon, il prend des risques et il faut bien !

NP : C’est un réel passionné, c’est sûr. En cette période compliquée, les entrainements et les matchs lui manquent beaucoup. Par contre, une fois sur le terrain, il donne tout pour son équipe et prend beaucoup de plaisir. On en parle beaucoup à la maison. Il est capitaine, et il le mérite de part son esprit compétiteur, motivant, encourageant, poussant ses coéquipiers à faire de leur mieux et à ne rien lâcher. Sa technique et sa vitesse de dribble sont ses points forts. C’est vrai, il a une facilité avec ses deux pieds notamment pour ses frappes et les nombreux buts qu’il inscrit. Il se montre aussi sur le terrain et est toujours prêt à recevoir les ballons. Selon moi, il devrait seulement être plus imposant aux duels.

 

  • Vous êtes en U18 et U17 et vous avez des coachs qui sont assez jeunes. Qu’est ce qu’ils vous apportent?

LP : À Moulins, j’ai toujours été entrainé par de jeunes entraîneurs, à commencer par Julien Rouchon qui m’a fait découvrir le club, et personnellement j’aime beaucoup. Cette année, Guillaume m’a toujours donné confiance en moi et on a créé des liens très forts, déjà en 2018 lorsqu’il m’entraînait en u17. Avant chaque match on s’appelait pour savoir quels étaient les meilleurs choix à faire. Ma complicité avec lui est juste géniale. De plus c’est un coach que j’apprécie tout particulièrement car il est à l’écoute de l’équipe et est toujours là pour voir le bon côté des choses. D’autre part, l’année dernière, les frères Taite m’ont aussi énormément apporté et encore aujourd’hui, car je les vois à chaque entraînement. La force d’Antonin et Justin (avec son expérience au haut niveau) est vraiment la motivation et la joie qu’ils apportent au quotidien. Ils aiment bien nous chambrer aussi mais tout en nous faisant progresser et c’est ça qui fait que ce sont d’excellent coachs et hommes.  

NP : Je trouve ça super motivant pour l’équipe et inspirant pour moi étant donné l’expérience à haut niveau de Justin. Lui et Antonin donnent aussi une très bonne humeur aux entrainements, toujours là en train de nous chambrer et rigoler avec nous. Ils nous offrent encore plus de plaisir et d’envie de venir aux entrainements.

 

  • Quel est votre plus beau souvenir au club ?

LP : J’ai tellement de bons souvenirs au club qu’il serait compliqué de n'en choisir qu'un seul ! Je dirais tout d’abord qu’un des moments qui m’a marqué est le jour où j’ai été capitaine pour la première fois au SC Moulins. Représenter son équipe et le club est pour moi un honneur et un vrai engagement pour encourager, aider et faire grandir l’équipe tout au long d’une saison. Je pense que si je devais choisir, je dirais que mon meilleur souvenir est le derby disputé l’année dernière contre Montigny. Pour l’anecdote, un ami footballeur professionnel de Justin, Thomas Basila, nous avait envoyé une vidéo pour nous motiver avant le match, ce qui nous a gonflé à bloc ! C’était un match très serré qu’on a remporté 2 buts à 1 en ayant, pour ma part, inscrit un doublé dont une belle reprise de volée qui est l’un des plus beaux buts que j’ai pu mettre. Un vrai match de titans qui restera gravé dans ma mémoire.

NP : Etant donné que je suis depuis peu au club, je n’ai pas énormément de souvenirs marquants. Mais celui que je garde en tête est quand même celui de notre montée en interdistrict avec l’équipe U14/U15 durant la saison 2019/2020 coaché par Julien. Je suis fier de notre accomplissement et heureux de voir que les U15 d’aujourd’hui donnent le meilleur d’eux-mêmes et ont de bons résultats.

 

  • Comment vous voyez la suite de la saison ?

LP : J’aimerais beaucoup que la compétition reprenne car cela me manque énormément et c’est dur...Malheureusement je crois que pour l’instant on ne pourra pas reprendre d’aussi tôt ou au mieux au printemps. Heureusement, en ce moment des entraînements sont organisés les samedis matin avec les u18-u17 et ça fait trop plaisir de pouvoir toucher le ballon et voir tout le monde même si ce n’est qu’une fois par semaine. La pression d’un match de compétition nous manque à tous mais pour l’instant il faut encore attendre…

NP : J’espère grandement, pour moi et pour toutes les équipes, que l’on puisse reprendre les matchs, ne serait-ce des matchs amicaux. Je remercie les coachs et le club de faire de leur mieux pour permettre, à nous les jeunes, de pouvoir faire du foot au moins une fois par semaine, même si, bien sûr, l’idéal serait de reprendre les entrainements avec du jeu et du contact.

 

  • Vous avez deux ans d’écart, est ce que vous avez le souhait, plus tard de jouer ensemble dans la même équipe ?

LP : Noah et moi avons déjà joué ensemble un bon nombre de fois ! Déjà à Châtel, Noah venait souvent jouer avec nous en u13 car il était déjà grand et physique pour son âge. De plus, cette année pour les matchs importants de coupe par exemple, Noah et quelques-autres u17 étaient convoqués avec nous pour disputer les matchs. Jouer avec son frère sur le terrain rajoute vraiment une motivation et une combativité en plus des autres matchs. Tous nos entrainements en duo dans le jardin qui se transforment en véritables matchs c’est tellement plaisant ! Et bien sûr si on a l’occasion de jouer ensemble plus tard ce sera sans aucune hésitation.

NP : On a déjà eu la chance, à plusieurs reprises, de jouer ensemble que ce soit pour des entrainements ou des matchs. Comme je l’ai déjà dit et Liam aussi, on a commencé le foot à Châtel-Saint-Germain où j’ai eu la chance de pouvoir jouer avec lui pendant longtemps étant donné mon sur-classement dans la catégorie supérieure. Et même aujourd’hui, à Moulins, les coachs m’ont donné l’occasion de jouer de nouveau sur le même terrain que lui. Dans le futur, j’espère pouvoir encore jouer quelque fois avec lui parce que c’est vraiment un moment de plaisir que ce soit pendant ou après le match lorsqu’on se parle l’un et l’autre de nos prestations. Mais j’aime aussi me confronter à lui lors des entrainements !

 

  • Un petit mot pour la jeunesse moulinoise ?

LP : Si j’avais un message pour les jeunes joueurs de Moulins, je leur dirais que le plus important dans le foot est de prendre du plaisir. Depuis que je suis au club j’ai toujours attendu avec impatience chaque entraînement et chaque match et cela grâce à mes coachs et mes coéquipiers qui me donnent toujours envie de progresser et qui me rendent heureux. En deux mots je leur dirais que le foot à Moulins c’est le plaisir et l’amour du sport avant tout. Restez toujours respectueux, encouragez vos coéquipiers et surtout amusez-vous, c’est le plus important !

NP : Pour tous les jeunes de l’école de foot, prenez avant tout du plaisir pendant les entrainements mais aussi les matchs car si vous voulez progresser, c’est ce qu’il y a de plus important à mon goût. Soyez attentifs et à l’écoute des coachs et du club parce que c’est grâce à eux que vous pouvez vous amuser aux entrainements même si parfois il faut savoir être sérieux.

 

  • QUESTION BONUS :

Qui a le mailleur jeu de tête ?

LP : Noah. En même temps il fait 2m12 donc bon... j’ai du mal à rivaliser.

NP : Moi, maintenant que je l’ai dépassé en taille il n’a plus aucune chance.

Qui a le meilleur pied faible ?

LP : Moi. Et pourtant on dit que les gauchers n’ont pas de pied droit.

NP : Liam, qui est gaucher, même du pied droit il lâche des reprises de volée de folie.

Qui va le plus vite ?

LP : Les deux. Je pense qu’il faudrait faire une course pour nous départager parce que j’en n’ai aucune idée.

NP : Là, j’avoue que je suis mitigé c’est pour ça que jouer contre lui est un bon test.

Qui est le plus technique ?

LP : Moi. Demandez-lui par qui il a pris son denier petit pont et vous aurez la réponse ! 😉

NP : Liam, c’est grâce à tous nos un contre un dans le jardin. 

Qui est le plus physique ?

LP : Noah. Clairement, alors qu’il a 2 ans de moins que moi c’est chaud…

NP : Moi, on est bien obligé pour stopper les attaquants.😊

Qui est le plus râleur ?

LP : Les deux. Je dirais qu’on n’est pas que des râleurs, on est surtout de vrais compétiteurs dans l’âme ! 

NP : Je râlais pas mal avant, mais je dirais quand même que Liam m’a dépassé depuis, surtout pour remotiver l’équipe. Peut-être que ça peut s’inverser de nouveau à l’avenir.

 

Merci à vous d'avoir pris le temps de répondre à nos questions, en espérant vous voir dans les années futures en équipe première du club !

Allez Moulins !

 

 

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.